Etats-Unis : les difficultés ne font que commencer pour le parti républicain

Par

Rester fidèle au futur ex-président en vue des « midterms » de 2022 ou de la présidentielle de 2024 ? Le laisser tomber ? L’ère post-Trump, qui débutera par son procès en destitution, s’annonce mouvementée pour le parti républicain.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis). – C’est l’heure de vérité pour les républicains. Après quatre années de soutien quasi sans faille à Donald Trump, il aura fallu que le président américain encourage une émeute contre le Capitole dans ses derniers jours à la Maison Blanche pour que le parti d’Abraham Lincoln se décide, au moins en partie, à lâcher son leader.