Italie: le quotidien en quarantaine

Par

Confinement, contrôles routiers, distance de sécurité, mais aussi appel à chanter tous à la même heure… Depuis lundi 9 mars, l’Italie est placée en quarantaine. Cette mesure drastique vise à endiguer la propagation de l’épidémie de Covid-19.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Palerme (Italie), de notre correspondante.– Rendez-vous est pris à 18 heures. Des balcons, des fenêtres ouvertes, des immeubles s’élèvent les premières notes de l’hymne italien. Jouées, chantées, crachées depuis des enceintes grésillantes, peu importe. Au-dessus des places vides, des rues désertées, flotte une mélodie qui couvre le silence pesant d’un pays en quarantaine. Ce vendredi, les Italiens ont répondu en musique au confinement qui leur est imposé depuis lundi soir. Le flash mob (mobilisation éclair), largement relayé sur les réseaux sociaux, a suscité son lot de vidéos d’habitants penchés à leur fenêtre, nez dehors ou dansant sur les balcons.