Comment fonctionne le combat contre «la haine en ligne» en Allemagne

Par

Entre le dépôt d’un projet de loi pour lutter contre « les messages haineux » sur Internet et le lancement de « l’appel de Christchurch » face au terrorisme en ligne, mercredi 15 mai, Emmanuel Macron veut réconcilier « technologie et bien commun ». Il s’inspire pour cela d’une loi allemande entrée en vigueur en octobre 2017. Dont voici le bilan.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne), de notre correspondant.– Sur le terrain de la lutte contre la haine en ligne et de la régulation des réseaux sociaux, Emmanuel Macron aimerait montrer, comme à son habitude, qu’il compte frapper fort et de manière globale. Comme il l’a expliqué à l’issue d’une rencontre vendredi dernier avec le tout-puissant patron de Facebook Mark Zuckerberg, il souhaite « faire de la France le pays qui invente la régulation » de la nouvelle économie, pour « réconcilier la technologie et le bien commun ».