En Allemagne, le procès historique du chef d’un centre de torture en Syrie

Par

Accusé de crimes contre l’humanité, de 58 meurtres et 4 000 actes de torture, Anwar Raslan est jugé à Coblence pour avoir participé à la machine de mort du régime de Bachar al-Assad. Son procès, historique, divise l’opposition syrienne.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En 2012, alors que l’insurrection commence à s’étendre en Syrie, ville après ville, région après région, certains officiers de l’armée et des services de renseignement font l’erreur de croire que le régime de Bachar al-Assad va tomber. Alors, ils font défection et se réfugient en Europe. Parmi eux, on trouve aussi quelques faux transfuges, qui passent à l’opposition pour l’infiltrer.