Evasion fiscale : le «double irlandais» est mort, vive la «patent box»

Par

Dans son budget 2015, l'Irlande a accepté de mettre un terme au système qui constitue la pierre angulaire des stratégies des multinationales pour échapper à l’impôt. Pour autant, le pays n'a pas renoncé à son statut de paradis fiscal pour entreprises.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un symbole qui s’effondre. Et même si sa disparition ne réglera pas tous les problèmes dans le champ de la taxation des entreprises, il faudra se souvenir de ce mardi 14 octobre. En présentant son budget 2015, le ministre irlandais des finances, Michael Noonan, vient d’annoncer la mise à mort du « double irlandais ». Ce montage fiscal affublé d’un étrange sobriquet constitue la pierre angulaire des stratégies montées par quelques-unes des plus grosses entreprises mondiales pour échapper à l’impôt, comme Mediapart le répète depuis maintenant deux ans.