Inde: Narendra Modi essuie un premier orage d'impopularité

Par

Alors que les résultats économiques ne sont pas au rendez-vous et que la croissance est en forte baisse, le premier ministre découvre le « Modi bashing » et crie au complot, répétant autour de lui qu’il n’y a pas d’alternative à sa politique. Et le voilà en plus fortement critiqué par les instances judiciaires du pays.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Bombay (Inde), de notre correspondant.-  L’heure est suffisamment grave pour que l’hebdomadaire Open, connu pour son positionnement pro-Modi, y consacre deux unes successives, début octobre. La première montre le chef du gouvernement nationaliste hindou en pied, entouré de doigts accusateurs, pour annoncer une enquête sur « les coulisses de la machine de haine anti-Modi » qui serait à l’œuvre actuellement en Inde.