Comment une certaine presse espagnole singe les nouveaux députés Podemos

Par

La réaction caricaturale des éditorialistes de la presse conservatrice, à l'égard des nouveaux députés Podemos, en dit long sur le climat politique ces jours-ci en Espagne, alors que les négociations pour un exécutif se poursuivent.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Si les 20% de Podemos aux législatives de décembre 2015 ont permis un renouveau et un rajeunissement du personnel politique au congrès, l'attitude de quelques grands quotidiens papiers à l'égard des nouveaux élus, au moment de la première séance parlementaire le 13 janvier, laisse songeur, et en dit long sur les fractures de la société espagnole.