Le président haïtien dit qu'il se maintiendra malgré les troubles

Par
Le président haïtien Jovenel Moïse a déclaré jeudi qu'il ne démissionnerait pas, lors de sa première intervention depuis le début des violentes manifestations qui ont fait plusieurs morts dans le pays.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PORT-AU-PRINCE (Reuters) - Le président haïtien Jovenel Moïse a déclaré jeudi qu'il ne démissionnerait pas, lors de sa première intervention depuis le début des violentes manifestations qui ont fait plusieurs morts dans le pays.

Des milliers de manifestants réclament depuis plusieurs jours la démission du chef d''État et la création d'une enquête indépendante sur les fonds du programme Petrocaribe, lancé en 2005 par le gouvernement vénézuélien pour fournir du pétrole à crédit, avec un faible taux d'intérêt, à une dizaine de pays des Caraïbes.

Le département d'Etat américain a annoncé jeudi soir le rappel de ses diplomates non essentiels basés en Haïti.

S'exprimant depuis le palais présidentiel, Jovenel Moïse a déclaré qu'il ne laisserait pas le pays "aux mains des gangs armés et des trafiquants de drogue".

"J'ai entendu la voix du peuple. Je sais ce qui les tourmente. C'est pourquoi le gouvernement a pris de nombreuses mesures. J'ai demandé au Premier ministre de venir les expliquer et les appliquer rapidement pour soulager notre misère", a-t-il ajouté.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale