Algérie: la «révolution du sourire» emporte le pays

Plus nombreux encore que le 8 mars, des millions d'Algériens ont défilé vendredi 15 mars dans toutes les villes du pays contre « Bouteflika et le système ». Chants, rires, joie, humour et pacifisme : cette immense marée démocratique laisse le pouvoir KO debout.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cette fois, c'est établi. L'Algérie est bien entrée en révolution, un événement d'une ampleur sans précédent depuis l'indépendance du pays en 1962. C'est une révolution inédite qui est engagée, celle d'un pacifisme obsessionnellement mis en avant, celle du rire, de l'humour et de la détermination d'une jeunesse débordante d'inventivité face à un pouvoir comme momifié. L'« Acte IV », c'est à dire le quatrième vendredi de manifestations nationales depuis le 22 février, a sans doute été au-delà des espoirs mêmes des manifestants.