Martin Schulz se heurte à l’effet Merkel

Par

Les sociaux-démocrates ont connu dimanche en Rhénanie du Nord-Westphalie, le plus gros Land du pays, leur troisième défaite consécutive. Un signe de mauvais augure avant les législatives du 24 septembre, qui verront Angela Merkel briguer un quatrième mandat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Berlin (Allemagne), de notre correspondant.-  C’est une semaine noire qui s’ouvre pour la social-démocratie allemande et son candidat à la chancellerie fédérale, Martin Schulz. Dimanche 14 mai, le SPD espérait encore conserver la direction du plus gros Land allemand, celui de Rhénanie du Nord-Westphalie (NRW). Mais la ministre-présidente sortante, Hannelore Kraft, et ses alliés écologistes ont été battus à plate couture. Le SPD perd plus de 7 points et arrive en deuxième position derrière les conservateurs de la CDU. Quant aux Verts, leur score est tout simplement divisé par deux par rapport à l’élection précédente.