En Italie, le plan d'austérité menace d'étrangler le Sud

Par

Les députés italiens ont adopté définitivement, jeudi 29 juillet, et à une large majorité, le plan d'austérité de 25 milliards d'euros dévoilé en mai par Silvio Berlusconi. Avec un risque: aggraver un peu plus le fossé Nord/Sud de la Péninsule. La Ligue du Nord se frotte les mains.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les députés italiens ont adopté définitivement, jeudi 29 juillet, le plan d'austérité de 25 milliards d'euros présenté en mai par Silvio Berlusconi. Une large majorité d'élus s'est prononcée en faveur de ce texte pourtant impopulaire en Italie (321 élus pour, 270 contre, 4 abstentions). Nous republions ci-dessous notre analyse de ce programme d'économies, chiffré dans un premier temps à 24 milliards d'euros.