Violences à Athènes pour un «jour de colère»

Alors que les parlementaires devaient tenter de débattre du second plan d’austérité négocié par le gouvernement socialiste avec le FMI, l’UE et la BCE, des dizaines de milliers de personnes manifestent dans les rues d'Athènes et de Salonique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mercredi 15 juin, c'est grève générale en Grèce. C'est aussi le jour où les parlementaires débattront du plan d’austérité négocié par le gouvernement socialiste avec le Fonds monétaire international, l’Union européenne et la Banque centrale européenne: 28 milliards d'euros d'économie d'ici à 2015.