La planète guerrière défile à Eurosatory

Par

Des Indiens croient pouvoir y faire la promotion de bombes à sous-munitions et de mines antipersonnel interdites. On y croise des délégations venues d’Arabie saoudite, un très bon client de la France, accusé de tuer des civils au Yémen avec des armes françaises : Eurosatory est l’une des plus grandes foires de l’armement au monde.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On les entend jusque sur les quais. À l’entrée du RER quadrillée par des policiers, une dizaine de personnes, affublées d’un nez rouge de clown, jonglent avec des missiles miniatures. Ce sont les « désobéissants », un collectif de militants pacifistes venus dénoncer « le business de la mort, de la répression » de l’un des plus grands supermarchés de l’armement au monde : Eurosatory, qui se tient jusqu’au 15 juin au parc des expositions de Villepinte (Seine-Saint-Denis). Ils présentent en musique « scalp », « missile à trois millions d’euros pour tuer les Syriens, les Yéménites ».