A Washington, des Noirs proches et loin du pouvoir à la fois

Par Alexis Buisson

Un président raciste, une large communauté noire et une police secrète… Sous ses airs de belle endormie, la capitale des Etats-Unis est en colère.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Washington (États-Unis), envoyé spécial.– Washington DC semble encore plus calme que d’habitude en ce début juin. Dans le centre-ville, les musées et la plupart des commerces sont fermés. Quelques familles en trottinettes électriques et des joggeurs filent sous le regard du Washington Monument, l’obélisque dressé dans l’axe du Capitole et de la Maison Blanche. De temps en temps, une escadrille de canards fend le ciel, quasi déserté par les avions.