En Algérie: «On va gagner cette CAN, et ensuite notre liberté!»

Par

Football et politique sont étroitement liés en Algérie. À l’heure où le pays renoue avec son passé révolutionnaire, la qualification de l’équipe nationale en finale de la coupe d’Afrique des nations, après la victoire face au Nigeria, redonne du souffle collectif et ramène à l'élan d'émancipation des années 1950.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tracé ou pas, le mektoub (le destin) fait bien les choses. Qui aurait parié il y a encore quelques mois que 2019 serait l’année de l’Algérie, du double sursaut, démocratique et footballistique, l’année où l’on boute un président fantôme vissé au pouvoir depuis vingt ans et l’année où l’on parvient en finale de la CAN, la coupe d’Afrique des nations, pour la première fois depuis vingt-neuf ans ?