«Le vrai générateur de l’Etat islamique, c’est le Jugement dernier»

Par

Entretien avec Ori Goldberg, chercheur israélien à l’Institut international du contre-terrorisme d’Herzliya, qui développe une approche religieuse des ressorts du djihadisme, un prisme qui l'amène à distinguer Daech de la « rationalité » d’Al-Qaïda.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Professeur israélien d’histoire islamique à l’université de Tel Aviv, spécialiste du chiisme et des liens entre la religion et les comportements politiques, auteur de Faith and Politics in Iran, Israel and Islamic State (Cambrige University Press – 2017) et chercheur à l’Institut international du contre-terrorisme d’Herzliya, Ori Goldberg  revient sur les attentats en Europe à l’heure où une explosion à Londres vient de faire 22 blessés. Sans remettre en cause les analyses sociologiques, économiques ou politique du djihadisme contemporain, il préfère expliquer ce phénomène à travers une approche plus religieuse.