Portugal: l'austérité grandit, les manifestations aussi

Par

Le gouvernement a présenté un budget marqué par d’importantes hausses d’impôt. Les Portugais protestent dans la rue.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le gouvernement portugais a présenté ce lundi le projet de budget pour 2013. « Le pays n’a aucune marge de manœuvre », a expliqué le ministre des finances, Vitor Gaspar, pour justifier l’extrême rigueur demandée à nouveau aux Portugais. Au terme d’un conseil des ministres exceptionnel, le gouvernement a annoncé « une hausse de la charge fiscale très significative ». Comme il l’avait déjà laissé entendre, il a décidé de ramener le nombre de tranches d’imposition de 8 à 5. Une surtaxe de 4 % sera introduite ainsi qu’une taxe supplémentaire de solidarité de 2,5 % pour les plus hauts revenus. Le taux moyen d'imposition des revenus passera ainsi de 9,8 % cette année à 13,2 % en 2013, ce qui devrait rapporter plus de 4,3 milliards d'euros. Calcul théorique : le gouvernement portugais ayant déjà été pris par surprise, en raison de rentrées fiscales moins importantes que prévu, ce qui a totalement déséquilibré le budget.