Au moins 29 morts, dont deux Français, dans un attentat terroriste au Burkina Faso

Par

Les forces spéciales burkinabè et françaises ont lancé dans la nuit de vendredi à samedi un assaut, qui s'est achevé en cours de matinée, contre des islamistes présumés retranchés avec des otages dans un hôtel du centre de Ouagadougou. 29 personnes, dont deux Français, ont été tuées, selon un bilan provisoire. Près de 150 otages ont été libérés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les forces de sécurité du Burkina Faso ont repris samedi le contrôle d'un grand hôtel de la capitale, Ouagadougou, attaqué par un commando d'Al-Qaïda vendredi soir dans une opération qui a fait au moins 29 morts, selon les bilans disponibles. Selon le ministère français des affaires étrangères, deux Français auraient été tués dans cette attaque, la première contre la capitale du Burkina Faso.