Un hôpital touché à Afrin, l'armée turque demande aux Kurdes de déposer les armes

Par
Le principal hôpital de la ville d'Afrin, dans le nord-ouest de la Syrie, a été touché vendredi soir par une frappe aérienne turque qui a fait neuf morts, selon les miliciens kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) et l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

ANKARA/BEYROUTH (Reuters) - Le principal hôpital de la ville d'Afrin, dans le nord-ouest de la Syrie, a été touché vendredi soir par une frappe aérienne turque qui a fait neuf morts, selon les miliciens kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) et l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).