Lâché par Trump, haï par les démocrates: Julian Assange, l’homme que les Etats-Unis détestent

Par

Trump ne se souvient plus de ses déclarations d’amour pour WikiLeaks. Les démocrates accusent Assange d’avoir fait élire Donald Trump en lien avec Moscou. Des médias prennent leurs distances. Sous le coup d’une demande d’extradition de Washington, le fondateur de WikiLeaks bénéficie d’un soutien limité aux États-Unis. Ce qui rajoute aux inquiétudes des défenseurs américains de la liberté d’informer.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (États-Unis) de notre correspondant.– Lorsque Julian Assange a été arrêté par la police britannique, jeudi dernier, à l’ambassade d’Équateur à Londres où il était réfugié depuis sept ans, Joshua Green s'est souvenu d'une soirée particulière : le 19 octobre 2016, lors de la dernière campagne, un mois pile avant la victoire surprise de Donald J. Trump à l'élection présidentielle.