Le « triangle », nouvelle route migratoire pour l’Union européenne

Par


Pour contourner les barbelés posés par la Hongrie mais aussi pour éviter les violences de la police croate, de plus en plus d’exilés tentent d’entrer dans l’UE en faisant un détour par la Roumanie. Cette voie, plus longue et non moins risquée, symbolise l’échec des politiques sécuritaires de Bruxelles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Majdan (Serbie).– Le 19 avril, un jeune Afghan a été tué d’un coup de couteau près de la gare de Timișoara, deuxième ville de Roumanie, à une trentaine de kilomètres de la frontière hongroise. Une altercation entre exilés qui a mal tourné, selon la police.