Londres, capitale mondiale de l'immobilier « sale »

Par

Les publications et les enquêtes se succèdent sur les dessous du marché de l'immobilier à Londres, refuge des criminels du monde entier. Un reportage de Channel 4, filmé en caméra cachée, a récemment créé la stupeur, montrant comment des agents immobiliers sont prêts à déployer le tapis rouge devant un fonctionnaire russe ultra-corrompu. Les autorités disent vouloir agir.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le phénomène était connu depuis des décennies, mais son ampleur explose désormais au grand jour, obligeant même les autorités britanniques à réagir. Depuis le printemps dernier, rapports d’ONG et enquêtes journalistiques se succèdent à un rythme soutenu pour dénoncer l’impunité quasiment totale dont bénéficient les criminels économiques du monde entier qui, dissimulés derrière des sociétés offshore, font main basse sur nombre de propriétés et immeubles, en particulier à Londres.