Aux Etats-Unis, les questions de justice et de police sont au cœur de la campagne

Trump prétend incarner le « parti de l’ordre », tout en se targuant d’une réforme qui contribue à la diminution du nombre de prisonniers. Biden, quant à lui, doit surmonter de nombreux obstacles pour obtenir les faveurs des manifestants de Black Lives Matter.

Gwenola Ricordeau

16 septembre 2020 à 17h00

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le premier spot publicitaire de la campagne présidentielle de Trump a été diffusé lors du Super Bowl, en février dernier : il mettait en scène la sortie d’Alice Marie Johnson et ses retrouvailles avec ses proches, après vingt et une années passées en prison et la commutation de sa peine en 2018 par le président.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal