Crise : le double langage du FMI

Par

Dans leur dernier rapport sur les perspectives de l’économie mondiale, les économistes du FMI critiquent vivement la politique européenne d’austérité, qui menace, selon eux, la croissance internationale. Pourtant, les représentants de l’institution internationale imposent ces mêmes règles dans les pays européens en difficulté. Parti pris.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Cela n’a pas fait l’objet de communiqués fracassants et décisifs tant l’exercice était délicat. Pourtant, les discussions qui se sont tenues la semaine dernière au Japon entre les principaux pays créanciers du Fonds monétaire international ont été l'occasion d’une petite révolution. Après moult débats, une majorité de participants ont fini par l’admettre : la gestion de la crise, telle qu’elle a été menée depuis cinq ans, est catastrophique. La logique de l’austérité, qui a prévalu, est en train de conduire l’économie mondiale à la ruine.