Comment un petit-fils de Franco s’est approprié deux statues romanes

Par

Un petit-fils du dictateur espagnol s’est approprié deux statues romanes revendiquées par la mairie de Saint-Jacques-de-Compostelle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le petit-fils de Francisco Franco, Francis Franco, a transféré à sa société immobilière personnelle deux statues romanes de réputation mondiale. Mais la mairie de Saint-Jacques-de-Compostelle réclame ces deux statues. Elle les aurait achetées en 1948, mais en 1954, les statues ont été « réquisitionnées » par Franco après une visite de la ville et ramenées dans une résidence du dictateur. Pour s'en assurer la propriété, Francis Franco les a ensuite fait acheter par sa société. Un jugement est attendu le 19 novembre.