Soupçons de corruption : le Parlement européen ménage le Maroc

S’ils ont dénoncé à l’unanimité les agissements du Qatar, les eurodéputés ont rejeté jeudi un amendement qui s’en prenait au Maroc dans les mêmes termes. Un vote étonnant, alors que l’enquête en cours à Bruxelles a fait apparaître l’implication de Rabat.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Strasbourg (Bas-Rhin).– Les élu·es du Parlement européen ont approuvé jeudi à une écrasante majorité (541 voix pour, deux contre, trois abstentions) un texte tirant les premières conséquences du scandale qui secoue l’institution depuis une semaine.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal