Affaire DSK : la presse française pointée du doigt

Par
Maintenu en détention jusqu'à l'audience du 20 mai, Dominique Strauss-Kahn encourt entre 15 et 74 ans de prison. Les journaux anglo-saxons pointent du doigt la «culture du silence» des médias français.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deux jours après son arrestation pour une agression sexuelle présumée sur une femme de chambre de 32 ans dans une suite de l'hôtel du Sofitel de la 44e rue ouest à Manhattan, Dominique Strauss-Kahn a été placé lundi 16 mai en détention provisoire à la prison de Rikers Island, à New York. Sous le coup de sept chefs d'accusation, le patron du Fonds monétaire international (FMI) encourt jusqu'à 74 ans de prison. En attendant la réunion du Grand Jury qui doit se prononcer sur l'inculpation formelle du suspect et la prochaine audience fixée au vendredi 20 mai, les avocats de DSK préparent la défense de leur client.