«L'opposition syrienne n'est pas prête à former un conseil national de transition»

Par

Associés aux travaux de l'opposition réunie à Istanbul, samedi 16 juillet, de jeunes Syriens en sont ressortis déçus devant la prudence de leurs aînés. «La plupart des manifestants qui ont entre 20 à 25 ans ne veulent qu’une seule chose : la chute du régime», témoigne l'un d'eux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyée spéciale à Istanbul