Le jeu dangereux du Parti des travailleurs avec les militaires

Créé par Lula en pleine dictature, le PT, une fois au pouvoir, a malgré tout entretenu des relations cordiales avec l’armée brésilienne. Puis des tensions sont apparues, jusqu’à faire revenir officiers et généraux dans l’arène politique, en faveur de Jair Bolsonaro.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Rio de Janeiro (Brésil). — Jair Bolsonaro s’avance d’un pas décidé vers un groupe d’hommes en uniformes gris impeccables. Ce jour de novembre 2014, il vient saluer les jeunes diplômés d’une prestigieuse académie militaire. Reçu chaleureusement, il évoque déjà une candidature pour 2018. Son laïus ne dure qu’une minute vingt-quatre, sans estrade ni micro, mais c’est pour lui une grande victoire. Populaire parmi la troupe, il a longtemps été indésirable dans les clubs militaires et méprisé par les échelons supérieurs.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal