WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump a réitéré lundi ses affirmations selon lesquelles l'élection présidentielle du 8 novembre sera truquée au profit de Hillary Clinton, en dépit des tentatives de son entourage de limiter la portée de ces accusations.