Les arrestations de binationaux se multiplient en Iran

Par

Un professeur irano-canadien a été retrouvé pendu dans sa cellule. Signe des graves difficultés que connaît le régime avec les pays occidentaux, les arrestations de personnes ayant la double nationalité se multiplient.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Deux phrases sur Mizan, le site web du ministère iranien de la justice, ont suffi pour annoncer, le 12 mars, la condamnation : six ans de prison pour espionnage au profit de Londres. Du prévenu, on ignore le nom, l’âge et la profession. On ne sait pas non plus où ni quand il a été arrêté puis jugé, et on ne connaît pas davantage la prison où il est détenu.