Catalogne: les enjeux d'un scrutin régional décisif

Par

Les partis catalans avaient jusqu’au 18 novembre pour présenter leurs listes en vue des régionales du 21 décembre. Du côté des indépendantistes, pas moins de 17 candidats font l’objet de poursuites judiciaires. Carles Puigdemont prévoit de faire campagne depuis Bruxelles. Mediapart passe en revue les candidats et stratégies des sept principales formations, entre indépendantistes, partisans de l’unité de l’Espagne et « équidistants ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En 2015, les régionales catalanes avaient tourné au plébiscite : pour ou contre l’indépendance. Le scrutin du 21 décembre s’annonce plus difficile à interpréter. Le paysage est beaucoup plus éclaté, après la crise politique de l’automne. L’enjeu de l’indépendance va bien sûr rester central, mais un front plus large pourrait par exemple se former autour du rejet de l’article 155, cet article utilisé par le gouvernement à Madrid pour mettre la Catalogne sous tutelle, et plus généralement des « politiques répressives » de Madrid, selon les mots des indépendantistes. Ce sera l'un des enjeux de la campagne.