La France lance une coopération judiciaire européenne sur les Football Leaks

Par

Neuf pays se sont réunis pour lancer une coopération judiciaire européenne fondée sur les documents Football Leaks, à l’initiative de la France, à qui le lanceur d’alerte Rui Pinto a fourni un vaste échantillon de 12 millions de fichiers informatiques. La suite dépendra du sort de Rui Pinto, arrêté en Hongrie à la demande du Portugal.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est un tournant majeur dans l’affaire des Football Leaks. Eurojust – l’Unité de coopération judiciaire de l'Union européenne – a lancé mardi, à la demande de la France, une procédure fondée sur les documents Football Leaks, à l’issue d’une première réunion de travail qui s’est tenue à La Haye, aux Pays-Bas.