Environnement

Le «tribunal Monsanto» plaide pour la reconnaissance de l’«écocide»

Six mois après les audiences, les cinq juges de ce tribunal citoyen ont rendu leurs conclusions mardi à La Haye. Leur constat est sans appel : l’activité du géant des OGM bafoue des droits humains fondamentaux.

Ludovic Lamant

19 avril 2017 à 08h33

La lecture des articles est réservée aux abonné·e·s. Se connecter

Les promoteurs du tribunal international Monsanto l’avaient exclu d’entrée de jeu : ils ne voulaient pas d’un simple tribunal citoyen, constitué d’intellectuels et de représentants de la société civile qui viendraient condamner sur la place publique le champion mondial des OGM. L’ambition de ces activistes était différente. Ils ont fait appel à cinq juristes reconnus à travers le monde (Argentine, Belgique, Canada, Mexique, Sénégal) pour « dire le droit », en toute indépendance, sur les conséquences des activités de Monsanto.
Après les deux journées d’audience en octobre 2016 à La Haye, aux Pays-Bas (Mediapart y était), les cinq juges emmenés par la Belge Françoise Tulkens ont rendu, mardi 18 avril, leur « avis consultatif ». Dans ce « raisonnement juridique » d’une soixantaine de pages, on ne trouve ni verdict définitif, ni charges prononcées à l’encontre de la firme de Saint-Louis. Il n’est pas non plus fait mention d’hypothétiques indemnités à verser aux victimes. « Le Tribunal ne détient aucun pouvoir d’investigation et son avis consultatif n’est pas juridiquement contraignant », rappellent les juges.

Abonnement mediapart

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À ne pas manquer

Éducation — Enquête
Suicide de Dinah, 14 ans : « On veut comprendre pourquoi le collège n’a rien fait »
Près d’un mois après le suicide de Dinah, 14 ans, ses parents ont déposé plainte pour « harcèlement » et accusent le collège de non-assistance à personne en danger. Plusieurs témoins dénoncent la passivité de l’établissement. La direction dément tout dysfonctionnement.
par David Perrotin
Santé — Enquête
Didier Raoult sanctionné par la chambre disciplinaire du conseil de l’ordre
La chambre disciplinaire de l’ordre des médecins a sanctionné, le 3 décembre, d’un blâme le professeur Didier Raoult. Lors de son audition devant ses pairs, il lui a été reproché d’avoir fait la promotion de l’hydroxychloroquine sans preuve de son efficacité.
par Pascale Pascariello
Violences sexuelles — Enquête
Violences sexuelles : l’ancien ministre Jean-Vincent Placé visé par une plainte
Selon les informations de Mediapart et de l’AFP, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire après la plainte pour harcèlement sexuel d’une ancienne collaboratrice. D’après notre enquête, plusieurs femmes ont souffert du comportement de l’ancien sénateur écolo, devenu secrétaire d’État sous François Hollande.
par Lénaïg Bredoux
Migrations — Reportage
En Pologne, les migrants toujours en quête de protection
Plusieurs centaines de migrants ont tenté d’entrer en Pologne la semaine dernière. Dans la forêt située côté polonais, activistes et médecins bénévoles croisent toujours des familles ou hommes seuls, traumatisés et transis de froid, qu’ils aident du mieux qu’ils peuvent. Des avocats se mobilisent pour faire respecter le droit d’asile.
par Nejma Brahim