Côte d'Ivoire : « Le sentiment de défiance de la population existe toujours »

Par

Alassane Ouattara est en visite en France. Un peu plus d'un an après son investiture, le président ivoirien peine à faire avancer le processus de réconciliation et à garantir une justice équitable. Entretien avec Florent Geel, de la Fédération internationale des Ligues des Droits de l'Homme.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est le plus grand défi de la présidence d'Alassane Ouattara : la réconciliation nationale d'une Côte d'Ivoire encore marquée par les affrontements post-électoraux de 2010-2011. Il en sera question lors des entretiens que le président ivoirien aura ce mercredi avec le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius et, jeudi, avec le président François Hollande. Car un peu plus d'un an après son investiture, Alassane Ouattara peine à faire avancer cette réconciliation.