Les djihadistes se sont adaptés, selon un rapport du département d'Etat

Par
L'Etat islamique et Al Qaïda se sont adaptés en se disséminant, ce qui les expose moins aux opérations militaires, après les "coups majeurs" que les Etats-Unis et leurs alliés leur ont infligés l'année dernière, estime le département d'Etat américain dans son rapport annuel sur la lutte antiterroriste.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

WASHINGTON (Reuters) - L'Etat islamique et Al Qaïda se sont adaptés en se disséminant, ce qui les expose moins aux opérations militaires, après les "coups majeurs" que les Etats-Unis et leurs alliés leur ont infligés l'année dernière, estime le département d'Etat américain dans son rapport annuel sur la lutte antiterroriste.

Les attentats ont diminué de 23% à l'échelle mondiale entre 2016 et 2017 et les décès qu'ils ont causés sont en recul de 27%, précise-t-il.

Cette baisse est due notamment à la diminution "spectaculaire" de leur nombre en Irak, a souligné Nathan Sales, coordinateur américain de la lutte antiterroriste, dont les équipe ont rédigé ce rapport pour le Congrès.

L'Etat islamique, Al Qaïda et leurs partisans se sont toutefois montrés "résistants, déterminés et pragmatiques, et se sont adaptés à la pression antiterroriste accrue en Irak, en Syrie, en Afghanistan, en Libye, en Somalie et au Yémen".

"Plus dispersés et clandestins", ils "sont moins vulnérables aux actions militaires conventionnelles", soulignent les auteurs du rapport.

Ils conservent toutefois "la capacité et l'intention de frapper les Etats-Unis et leurs alliés", a ajouté Nathan Sales, s'adressant à la presse.

Selon le rapport, l'Iran est resté en 2017 "le plus grand commanditaire mondial du terrorisme", en particulier via les gardiens de la Révolution, corps d'élite de son armée, et le Hezbollah libanais.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale