Un rapport épingle les pratiques laxistes de la banque de l’UE face à la corruption

Par

La Banque européenne d’investissement, bras financier de l’Union européenne, a financé plusieurs projets qui ont fait, ou font encore, l’objet d’enquêtes pour fraude ou corruption.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Après les européennes de 2014, le « plan Juncker », qui promettait 315 milliards d’euros (un chiffre trompeur), pour relancer l’économie à travers l’Europe, faisait déjà de la Banque européenne d’investissement (BEI) son pilier. Pour la première fois depuis sa création en 1958 dans la foulée du traité de Rome, la banque de l’Europe se trouvait en pleine lumière.