Financements libyens: dans les coulisses de la «rétractation» de Takieddine

Par , , Nada Maucourant Atallah et Jeanne Boustani

L’intermédiaire a été écroué deux semaines au Liban avant la publication de son interview par Paris Match et BFMTV. La procédure a été intentée par un cabinet d’avocats qui ne cache pas sa proximité avec Les Républicains et Nicolas Sarkozy, mais plaide la « coïncidence ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le jour de l’annonce de ses rétractations dans l’affaire libyenne, l’intermédiaire Ziad Takieddine, déjà ruiné et en cavale après sa condamnation dans l’affaire Karachi, venait de sortir d’une prison libanaise dans un nouveau dossier. Paris Match assure n’en avoir rien su. BFMTV ne le commente pas précisément. En tout cas, les deux médias n’en ont rien dit.