Hongrie à la dérive (3): Viktor Orbán est-il fasciste?

Par

Mesure après mesure, le premier ministre hongrois construit un régime autoritaire. On peut faire le pari du pire : un Orbán allant jusqu’au bout de son programme de concentration des pouvoirs, s’appuyant sur une extrême droite néo-nazie, et envoyant balader le reste du monde. Mais on peut aussi espérer un mieux avec la fin de cette désastreuse expérience. Explications.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De notre envoyé spécial à Budapest (Hongrie)