Pour son anniversaire, Trump s’offre un «shutdown»

Par

Faute d’accord au Sénat vendredi 19 janvier entre les républicains et les démocrates sur le financement du budget de l’État, et pour la première fois depuis 2013, une partie des administrations américaines risque de fermer. Mais Donald Trump s'en soucie-t-il seulement?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

New York (Etats-Unis), de notre correspondant.-  Le compte à rebours avait commencé dès jeudi sur la chaîne CNN : un logo « Friday night deadline : Shutdown countdown » à droite sur l’écran, avec les heures, les minutes et les secondes qui défilent, la voix dramatique des présentateurs qui rappellent l’échéance fatidique et les conséquences d’un « shutdown » (« arrêt ») gouvernemental : les agents fédéraux priés de rester à la maison, les militaires sans solde et leurs familles privées d’indemnisation s’ils meurent en service, la Maison Blanche vidée d’une partie de son personnel, etc.