Le Rojava, dictature du PKK ou expérience révolutionnaire?

Par

Décidée à intervenir militairement pour mettre un terme à l’existence du Rojava, la Turquie présente la région autonome kurde syrienne comme une dictature dirigée par une organisation terroriste, le PKK. Pour Mediapart, trois spécialistes décrivent une réalité bien plus complexe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Istanbul (Turquie), de notre correspondant. - Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage. Six ans après la proclamation de son autonomie, la région kurde syrienne du Rojava est menacée dans son existence par la Turquie, qui se dit décidée à intervenir militairement pour mettre un terme à l’expérience originale de municipalisme libertaire menée de l’autre côté de sa frontière par le Parti de l’union démocratique (PYD).