Tunisie: la démission du premier ministre laisse un champ de ruines

Par

Le parti musulman Ennahda mais aussi le CPR du président Marzouki sont les responsables directs de la démission du premier ministre. Mais Hamadi Jebali n'a pas dit son dernier mot.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tunis, de notre envoyé spécial