La mémoire artificielle la plus puissante du monde

Par

Des scientifiques de l’université Harvard, aux Etats-Unis, ont réussi à coder le contenu complet d’un ouvrage de biologie de 300 pages sur une minuscule biopuce à ADN.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des scientifiques de l’université Harvard, aux Etats-Unis, ont réussi à coder le contenu complet d’un ouvrage de biologie de 300 pages, comportant onze illustrations, sur une minuscule biopuce contenant moins d’un picogramme d’ADN (10-12 gramme, soit un milliardième de milligramme).