mot de passe oublié
1 euro 15 jours

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Accédez à l'intégralité du site en illimité, sur ordinateur, tablette et mobile à partir d'1€.

Je m'abonne
Mediapart mer. 28 sept. 2016 28/9/2016 Dernière édition

Ukraine: les miliciens pro-Kiev occupent dans la violence les villes «libérées»

20 septembre 2014 | Par Jean-Arnault Dérens et Laurent Geslin

Une guerre larvée se poursuit dans l'est de l'Ukraine. À Starobilsk, en arrière du front, le bataillon Aïdar, constitué de miliciens pro-Kiev, est mis en cause pour ses exactions. Après avoir perdu 45 hommes, il occupe la région tandis que la population subit les vagues de violences successives. Reportage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Starobilsk (est de l'Ukraine), de nos envoyés spéciaux. Starobilsk vit dans le calme fragile et trompeur des petites villes de l’arrière. Des chauffeurs de taxi grillent des cigarettes devant un hôtel de briques rouges. Les passants marchent avec nonchalance le long de maisons aux façades décrépies. Des portillons branlants ouvrent sur des jardins soigneusement entretenus. Toute l’animation se concentre dans la rue centrale au charme désuet. La bourgade comptait 18 000 habitants avant la guerre, avant cette guerre qui se poursuit dans la région de Lougansk, non loin de la frontière avec la Russie.