La Belgique enquête sur son passé colonial

Par

Mise en place cet été dans la précipitation, une commission de 17 députés belges va mener des auditions durant un an. Au menu : la présence coloniale belge au Burundi, au Congo et au Rwanda, et son legs empoisonné. Les premières polémiques ont déjà éclaté.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Près de vingt ans après la commission Lumumba, la Belgique vient de mettre sur pied une « commission spéciale » chargée d’examiner son passé colonial au Congo, au Rwanda et au Burundi, mais aussi « ses conséquences et les suites qu’il convient d’y réserver », selon l’intitulé officiel de sa mission. Ses travaux sont censés aboutir un an après sa création, d’ici au 16 juillet 2021.