Ces eurodéputés qui bénéficient de la politique agricole commune et la votent

Par

Une dizaine d’agricultrices et d’agriculteurs, dont trois Français, siègent au Parlement européen tout en bénéficiant des subventions de la Politique agricole commune. La plupart sont en première ligne de la nouvelle PAC, dont le vote a commencé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Peut-on à la fois bénéficier de subventions publiques et négocier et voter le montant de ces mêmes aides ? Si à l’évidence une telle situation soulève une question de conflit d’intérêts, pour le Parlement européen, la question ne se pose pas. Au sein de l’hémicycle, ils sont dix élus, dont trois Français, à toucher, par le biais de leur exploitation agricole, les aides de la Politique agricole commune (PAC) tout en dessinant les contours de cette dernière. Début octobre, six autres avaient en outre dans leur cercle familial proche une personne bénéficiaire de ces subventions européennes.