Turquie: «Jamais la peur n’a été aussi présente et aussi efficace»

Par

Face à la répression qui a suivi la tentative manquée de coup d’État du 15 juillet dernier, la société turque apparaît plus divisée que jamais. Rencontre avec les admis et les exclus de la nouvelle Turquie du président Erdogan.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Istanbul (Turquie), de notre correspondant. - Assise sur un coin de trottoir, Ezgi a le cafard. Face à elle, les lettres rouges de Cumhuriyet brillent dans la nuit sur la façade du grand quotidien, né avec la République turque et que certains craignent aujourd’hui de voir mourir avec elle. Aux abords du journal, une centaine de personnes sont rassemblées pour le « service de nuit », un piquet de manifestation qui se réunit chaque soir depuis l’arrestation, le 31 octobre, d’une douzaine de journalistes et dirigeants du quotidien, soupçonnés de collaboration avec des organisations terroristes kurdes et islamistes.