En Italie, des hommes se mobilisent contre les violences faites aux femmes

Par

Du nord au sud de l’Italie, des groupes d’hommes tentent de redéfinir la masculinité pour combattre les violences faites aux femmes mais aussi définir, en positif, la place de l’homme au sein de la société.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Palerme (Italie), de notre correspondante.- Il est dix heures lorsque Francesco Seminara franchit le seuil du lycée Galileo-Galilei, situé dans un quartier tranquille de Palerme. Michele Verderosa et Pippo Consoli l’y attendent. Dans quelques minutes, ces trois membres de Noi uomini (« Nous, les hommes ») interviendront devant une cinquantaine d’élèves pour leur parler de violences faites aux femmes, de stéréotypes de genre et de nouvelle masculinité.