En Afrique subsaharienne, l’inquiétude monte face à la pandémie

Par

Les cas de personnes contaminées par le coronavirus augmentent avec un premier mort enregistré au Burkina Faso le 18 mars. Les États s’organisent mais le délabrement des systèmes de santé incite au pessimisme. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Fin janvier, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait placé l’Afrique du Sud sur une liste de 13 pays africains dits « prioritaires », c’est-à-dire davantage susceptibles d’être infectés par le Covid-19, en raison de leurs liens directs avec la Chine ou d’un volume important de voyages vers la grande puissance asiatique. Mais c’est finalement d’Europe qu’est venu le coronavirus, avec un homme de 38 ans ayant séjourné en Italie. Son cas a été identifié le 5 mars par le National Institute for Communicable Disease (NICD), installé à Johannesburg.