La gauche radicale à la recherche de l'«effet Tsipras»

Par et

La gauche radicale, actuellement sixième groupe au parlement de Strasbourg, a un coup à jouer : elle pourrait devenir la quatrième force après les élections du 25 mai. De bons scores sont attendus en Grèce, en Espagne et en France. À la tête de la campagne, le Grec Alexis Tsipras prévient qu'il n'est pas là pour « amuser la galerie ». Est-il le rassembleur des gauches en Europe ?

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La star slovène de la pop-philosophie, Slavoj Žižek, publie ces jours-ci en Espagne son dernier essai, Le Sud demande la parole (co-écrit avec un collègue croate, Srećko Horvat), sur l'avenir de l'Europe en crise. Le texte commence à faire des remous à Madrid, notamment parce que Žižek prend ses distances avec la démocratie directe expérimentée par le mouvement « 15-M » des indignés espagnols. Il estime surtout qu'il manque à la gauche… une Margaret Thatcher.